Médaille Miraculeuse  

Depuis le 19e siècle, cette médaille est très prisée par les croyants. Il faut dire qu’elle résulte d’évènements qui relèvent tout simplement du miracle. En 1830, en plein cœur de Paris au 140 rue du Bac, Catherine Labouré, membre novice des Sœurs de la Charité au couvent Saint Vincent de Paul, aurait vu la Vierge Marie. Au cours d’une seconde apparition survenue le 27 novembre de la même année, celle-ci lui aurait communiqué sa volonté de voir une médaille frappée en guise de témoignage d’amour, de gage de protection et de source de grâce.

par page
23 produits
Résultats 1 - 18 sur 23.
Résultats 1 - 18 sur 23.

On ne reviendra pas sur l’histoire de Marie, la mère de Jésus, ni sur la place prépondérante qu’elle occupe depuis toujours dans le cœur de tous les chrétiens. En revanche, intéressons-nous aux origines d’un des objets de culte le plus populaire érigé à son effigie, et à sa demande : la médaille miraculeuse.

Symbole de la dévotion envers la Vierge Marie

Faites frapper une médaille sur ce modèle. Toutes les personnes qui la porteront au cou recevront de grandes grâces. Les grâces seront abondantes pour tous ceux qui la porteront avec confiance.

Deux ans plus tard, sa volonté fût exaucée. La médaille devint rapidement très populaire, en moins de deux ans pour être précis. Distribuée par les Sœurs de la Charité aux victimes de l’épidémie de choléra qui toucha Paris en 1832, elle serait responsable de guérisons inexpliquées, d’où sa qualification de miraculeuse.